France2.fr

Après Hitler

Après Hitler

Résumé

En Mai 1945, après la mort d'Adolf Hitler, les ténèbres répandues par l'idéologie nazie peuvent enfin commencer à se dissiper. Les peuples d'Europe espèrent revenir rapidement à la vie. Mais pour les forces alliés, d'immenses défis restent pourtant à relever : il leur faut reconstruire un continent entièrement dévasté, mais aussi panser les plaies des populations civiles, affaiblies par la faim et animées par une soif de vengeance. Plus de 40 millions de personnes déplacées par la guerre rêvent de retrouver leurs foyers et, bien que les armes aient été déposées, la violence continue de régner. Après la peste brune, il semble qu'un nouveau conflit menace.

Autres

  • David Korn-Brzoza / Réalisateur
  • Olivier Wieviorka / Auteur
  • David Korn-Brzoza / Auteur
  • dictionaricdotcom - 25/05/2016 - 22:16

    Figurez-vous que David Korn Brzoza considère qu'il a des droits d'auteur sur les images tournées il y a 70 ans. J'avais téléchargé le film sur youtube en y ajoutant des info-bulles et critiquant les commentaires lamentables. Il s'est plaint à Youtube le petit fayot. Je paye la redevance et les impôts qui le nourrissent ce lamentable personnage !!! Il faut dire qu'il vend sa daube... avec les archives de l'humanité !!!

  • disqus_KhFIzv51o6 - 19/05/2016 - 17:15

    merci pour cette info plutôt positive Charles. Mais il est vrai qu'en règle générale la véritable histoire des Malgré-Nous n'apparaît jamais dans les documentaires historiques, hormis lorsque le terrible drame d'Oradour est évoqué. Le sort des 130 000 incorporés de force est souvent résumé et confondu à tort avec les terribles événements d'Oradour, jamais l'aspect de la "déportation militaire" des jeunes incorporés n'est abordé (avec la répression sur les familles, le refus de l'incorporation, le nombre de victimes ...) Merci n tout cas pour votre témoignage et pour votre réponse. Michel

  • disqus_o7yMSeUl9g - 19/05/2016 - 11:53

    Le sort des Malgré-nous est étudié en Terminale L et ES dans un chapitre intitulé "L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France".

  • dictionaricdotcom - 18/05/2016 - 10:52

    Je me sens moins seul maintenant !

  • dictionaricdotcom - 18/05/2016 - 10:52

    allez sur youtube ! Après Hitler !

  • dictionaricdotcom - 18/05/2016 - 10:51

    Merci encore !

  • dictionaricdotcom - 18/05/2016 - 10:50

    Merci

  • dictionaricdotcom - 18/05/2016 - 10:49

    Merci !

  • disqus_uu8wEYK9am - 12/05/2016 - 11:47

    On n'est plus à la rigolade des chiens de cirque ici, alors quant à faire valoir un peu de sérieux historique j'aimerais signaler que ce terme de " démocratie " que l'on fait remonter au cas de Benes en Tchécoslovaquie ( proie privilégiée du nazisme ) est au fondement de l'hitlérisme tout en étant, en réalité et en France, une sinistre invention mafieuse des morendos. Résultat des courses : d'un côté comme de l'autre c'est du même tabac d'obsédés et de www.éricons.com l'opération Barberousse (sur Internet)

  • leobluerider - 11/05/2016 - 15:21

    ce film est une insulte à la vérité, qui enjolive voire nie une grande partie de la terreur vécue par les allemands de 43 à bien après la guerre. Notamment le plan Morgenthau. Heureusement, il existe sur le net des documentaires, notamment américains, bien plus proches de la vraie vérité. Non seulement ce film donne une version risible du prix que les allemands ont payé après guerre (villes rasées, Dresde brûlée, puis famine, viols, travail forcé, extinction dans les camps en Sibérie mais aussi les camps US en Allemagne même ) mais en plus, air du temps oblige, il exacerbe l'anticommunisme des alliés, supposés avoir été plus cléments que l'armée et le gouvernement soviétIque sous Staline. 4 soldats sous drapeau nazi sur 5 ont été tués par des soldats sous drapeau rouge. Mais plusieurs millions d'allemands sont morts des suites des décisions absurdes et quasi génocidaires prises par le commandement allié de l'ouest, qui ne voyait pas d'un mauvais oeil l'armée rouge fondre comme cire au soleil sous les coups de l'armée nazie.

  • disqus_XmU1d6umPx - 11/05/2016 - 10:34

    Tout à fait d'accord avec Benjamin, les analyses sont très déséquilibrées. Les images sont formidables, la voix de Vincent Lindon aussi. Mais sous prétexte d'émotion, le film nous fait dans sa deuxième partie une analyse de pure propagande qui serait parfaite aux Actualités américaines des années 1970 ou 1980. Présenter les grèves de 1947 en France comme un mouvement uniquement téléguidé par Moscou, c'est plus que réducteur, c'est historiquement faux. Présenter tout le long du film l'espérance communiste comme une sorte de maladie, comme une déviation et les gentils Américains comme les défenseurs de la liberté, c'est un retour en arrière par rapport à la recherche historique actuelle.Même si l'on sait tous aujourd'hui sur quels drames le communisme a débouché.Je m'étonne qu'aucun historien n'ait réagi dans les médias. La propagande a encore de beaux jours devant elle.

  • disqus_KhFIzv51o6 - 10/05/2016 - 21:25

    bon documentaire mais sauf erreur de ma part, il me semble qu'à aucun moment on ait parlé du sort des Malgré-Nous qui sont systématiquement oubliés dans les documentaires TV de la seconde guerre mondiale (comme dans les manuels d'Histoire d'ailleurs... ) Il me semble pourtant qu'il aurait été très intéressant de leur faire une toute petite place dans ce documentaire puisque le coeur du sujet relatait tant les victimes du nazisme que celles du stalinisme ! Les Malgré-Nous en étaient une illustration parfaite ! (rappel : 130 000 jeunes alsaciens mosellans ont été contraints de se battre sous l'uniforme ennemi dans des conditions effroyables sur le front russe, 40 000 ne sont pas revenus) Mais encore une fois, l'Histoire officielle relatée par nos médias, prend le soin d'ignorer l'histoire particulière, la déportation militaire vécue par des français qui avaient le tort d'être alsaciens ou mosellans (annexé par l'Allemagne) Doit-on désespérer qu'il y ait un jour pour eux, une reconnaissance nationale ? (un fils de Malgré-Nous)

  • disqus_5hXY6DLZBR - 10/05/2016 - 21:06

    ils ne parlent pas des Serbes parce qu'ils sont considéré comme le mal depuis ces vingt dernières années... on nous a laver le cerveau pendant 10 ans, comment expliquer à des citoyens lambda qu'un génocide envers les Serbes avait été perpétré par des croates nazis..

  • disqus_5hXY6DLZBR - 10/05/2016 - 21:04

    Documentaire totalement anti Russe (la fin est pitoyable) !!! la liberté d'expression n'existe pas sur le service public, combien de temps allez vous mettre pour effacer mon message?

  • alainjuste - 09/05/2016 - 16:58

    Film passionnant qui montre que tout n'a pas été fini à la date du 8 mai 45 et que le rétablissement des pays européens a demandé des années de sacrifice. Si on peut oser un parallèle avec l'actualité cela montre aussi que les débats houleux sur les migrations d'aujourd'hui, essentiellement concentrées sur un faible nombre de pays en guerre, ne représentent finalement qu'une goutte d'eau au regard de ce qu'elles ont été dans les 2 ou 3 années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. 40 millions d'individus se sont retrouvés sur les routes ( retour de camps, déplacés, expulsés ...) et dans des conditions économiques bien pires qu'aujourd'hui ....ça relativise

  • disqus_DdmIm5O60m - 09/05/2016 - 09:09

    Service Public vraiment nul " Pour des raisons de droits concédés à France Télévisions, cette vidéo n'est pas disponible depuis votre position géographique." Et toujours RIEN pour nous les expats?

  • mickaelragot - 09/05/2016 - 05:42

    Je ne comprends pas! Comment un documentaire d’une telle importance, diffusé en prime time, peut passer au travers d’un montage et d'erreur technique si aberrantes ??? Je ne veux surtout pas charger un collègue monteur, mais je me demande plutôt par quelles étapes de visionnage est passé ce film. Ces «visionnages», où on nous demande parfois de casser la structure d’un film, sur un point de détail... Chaque monteur l’as vécu des dizaines de fois, on se demande à ce moment si la seule justification des modifications que l’on vous demande n’est pas de flatter l’égo de celui qui à mis le doit sur LE «truc» extrêmement important... pour lui. Alors, toutes ces personnes si importantes, qui ont l’oeil si aiguisé... Vous n’avez pas vu toutes ces stabilisations d’images qui font que certaines scènes sont à peine supportables pour l’oeil ? Savez-vous qu’un split screen ça s’écrit ? Ça se construit ? Et quoi penser de ces témoignages d'anonymes placés sur des images figées d’autres anonymes... Anonymes pour qui? Un réalisateur ? Une production ? Mais peut-être pas pour des descendants qui reconnaitraient leurs aïeules dans ses images sur lequel on aurait placé des mots qui ne sont pas les siens.

  • roterosen - 08/05/2016 - 20:43

    je m'y joins, Bravo pour ce documentaire éloquent ! qu'il faudra prolonger.

  • disqus_dRW6GnxMXy - 08/05/2016 - 20:34

    Excellent documentaire. Très instructif. Bravo!

  • dragan_rakic - 08/05/2016 - 13:26

    Dans tous les documentaires décrivant la Deuxième guerre mondiale ou la période d’après cette même guerre, on parle des Nazis allemands, des camps des concentrations Auschwitz, Dachau, Treblinka, Sobibor, mais paradoxalement, on ne mentionne jamais, un grand jamais le plus grand camp de concentration des Balkans, dirigé par les fascistes croates, Jasenovac ou des centaines des milliers des Juifs, Serbes et des Roms étaient exterminées d’une façon qui scandalisait même les Allemand de cette époque. Quelle est la raison pour laquelle, personne n’en veut parler ? Les intérêts politiques, la méconnaissance des évènements ou tout simplement l’ignorance et indifférence ? Il serait bon de démontrer, pour une fois, que les Allemands n’étaient pas les seuls avoir commises le génocide et l’Holocauste, tandis que les autres, aujourd’hui, sot disant, défendent l’UE, ses standards, et fêtent leur histoire Nazi.

Mardi 9 Mai 20h55
Documentaire Durée : 1h40min Déconseillé aux moins de 10 ans / 16:9 / mono

Nous suivre

Publicité