France2.fr

Presque comme les autres

Presque comme les autres

Résumé

Séverine et Christophe, comédiens, sont de jeunes parents amoureux. Ils ont un fils, Tom. A 3 ans, le petit garçon ne parle pas, crie souvent, dort difficilement, a des comportements étranges. Leur vie professionnelle et sociale devient difficile. Aucune baby-sitter ne consent à revenir garder Tom, la crèche le renvoie, les grands-parents sont dépassés. Séverine, exténuée par les nuits sans sommeil, met sa carrière en sourdine, Christophe se réfugie dans le travail, l’alcool et les églises. Les amis s’éloignent. Pédiatres, ORL, psychiatres : tous ont un discours culpabilisateur, surtout pour la mère, aucun ne se risque à présenter un diagnostic. Ils cherchent une maladie, pas un handicap et minimisent le problème. Pourtant, Tom est autiste. Quand le diagnostic tombe enfin, la famille peut commencer à avancer...

Acteurs / Rôles

  • Julie-Marie Parmentier / Séverine
  • Marie-Anne Chazel / Liliane
  • Bernard Campan / Christophe
  • Michaël Bier / le directeur de casting
  • Côme Rossignol de la Ronde / Tom
  • Charlie Dupont / Acteur

Autres

  • Renaud Bertrand / Réalisateur
  • Grégoire Hetzel / Musique
  • jeanjacquesdupis - 05/04/2016 - 21:14

    Il faut former les futurs professionnels aux méthodes recommandées par la Haute Autorité de Santé (HAS) & faire évoluer les pratiques des professionnels en exercice pour éviter la maltraitance notamment dans les établissements adultes qui accueillent les personnes avec autisme pour éviter la maltraitance ou les séjours dans les hôpitaux psychiatriques. L'abus de neuroleptiques est une atteinte à la personne et le fonctionnement type "légume" sage est à proscrire !

  • disqus_7lC9CDUclm - 04/04/2016 - 08:06

    Etudiante en 2eme année en psychologie. Cours de psychopathologie de l'enfant , chapitre sur l'autisme "II.2/ L'autisme ou l'insondable refus: ce que parler veut dire II.2.1/ L’autre, l’aliénation et la séparation II.2.2/ Psychoses infantiles et autismes" , l'enfant autiste serait "une modalité radicale de la forclusion psychotique". L'enfant autiste serait autiste car , je cite, " le sujet doit s’exiler de son premier rapport à la mère pour pouvoir exister. Chez l'enfant autiste il n'y a pas eu de séparation et de castration par rapport a la mère" et enfin , le petit bonus "L’enfant va devoir petit à petit être castré, demander la parole. Aider un enfant a devenir adulte c’est le laisser pleurer. Il faut donc faire émerger le désir chez l'enfant autiste". ... et si il était la le point de départ pour faire changer les points de vues , des cours et des enseignants au courant des dernières avancées scientifiques ? Former de futurs professionnels "correctement" ?

  • disqus_PnSrv8wKul - 02/04/2016 - 20:40

    bonjour je cherche egalement, mais le morceau est trop court pour shazaam greenfear33@aol.com peut etre "la chute de Fukuyama" https://www.youtube.com/watch?v=VjRXer_V0R0

  • disqus_g7LovgKddK - 01/04/2016 - 16:06

    Les "autismes" sont différents, mais dans ce film on trouve un point commun. Les difficultés à faire reconnaître ce handicape invisible, et ce même parcours du combattant que les parents doivent subir. Les médecins peu formés, le monde éducatif peu formé, le monde associatif peu formé, mais tout ce monde qui vous jette à la figure, que votre enfant est "mal éduqué, difficile, voir inadapté" Mais aucun ne propose d'aide, et je ne parle même pas des CMPP ou des Psy et leurs discours pré-mâché "Votre enfant est intelligent et très éveillé, il est juste un peu renfermé, mais ne vous inquiétez pas ça passera avec le temps" Non ça ne passe pas Et quand un médecin a donné son avis le monde corporatiste de la médecine ne se déjuge que rarement, il faut tomber sur LA perle qui accepte de faire un diagnostique même si les signes ne sont pas évidents. Et quand ça arrive commence le second parcours du combattant celui de l'administration et ses lenteurs :/ Dans ces conditions comment des parents qui ne sont pas sereins peuvent sereinement aider leurs enfants ? Bon ne soyons pas que négatif ça avance, mais j'avoue parfois être découragé.

  • peignet - 01/04/2016 - 14:56

    ce n'est pas une drôle de demande. Mon petit fils autiste à la base présente aussi des mutations génétiques "dite de novo" avec des T.E.D donc il est au même rang que les autres. Je n'accepterais pas qu'on le laisse de côté. D'autre part, il est dit par des généticiens que s'il n'était pas suivi il régresserait au lieu de progresser. Le 31 mars 2016 à 20:32, Disqus a écrit :

  • ChatignyQc - 01/04/2016 - 13:04

    Je suis au Canada et ....bref je ne peux pas regarder... aidez moi svp. merci

  • torresrestoulsandra - 31/03/2016 - 18:32

    c'est une drôle de demande !!!! et qui ne veut pas dire grand chose. Le NOVO comme vous dites n'est pas une maladie mais une mutation génétique, dites mutations de novo, qui est responsable de 1% de maladies génétiques avec comme l'un des symptômes l'Autisme telle que le syndrome de Rett, l'X fragile, mais la mutation de novo peut être responsable de bien d'autres maladies génétiques. Cela veut simplement dire que le gène défectueux n'est pas transmis par l'un ou les parents, mais qu'il a muté après la fécondation. C'est très intéressant. Vous devriez regarder du côté de FranceINter, ou France culture sur le podcast de la Tête Au Carré ou la marche des sciences. En tout cas si vous ou l'un de vos proche est touché par une mutation de novo, je vous souhaite plein de bonnes choses, du soutiens, et du courage.

  • hyaennaflamevent - 31/03/2016 - 11:01

    Toutes mes condoléances, sincèrement... Mon coeur saigne pour vous.

  • ginocchi - 31/03/2016 - 10:27

    Bonjour Je recherche également de mon côté. Le premier qui trouve l'info la partage Bonne journée

  • virginiebrisebras - 31/03/2016 - 10:08

    quel est l'opéra qu'écoute bernard Campan à la 58eme minute??

  • peignet - 30/03/2016 - 21:03

    QUAND FEREZ VOUS UNE EMISSION SUR LE "NOVO" avec les symptômes autistiques car il y que 10 cas en france

  • disqus_Y8s1u9TbTc - 30/03/2016 - 07:51

    Enfin !! Le combat de nos enfants est aussi le combat de toute une famille ! Nous avons erré si longtemps ! Actuellement le combat pour notre petite Pauline est malheureusement terminé, car elle a été tuée sur la route avec son chauffeur qui l'emmenait dans son centre (SESSAD). Son Centre était loin de la maison... mais on nous avait dit que nous devions être content déjà qu'elle soit prise. Alors nous avons cédé. Nous regrettons ce choix car cela l'a tué. Elle était prise par une société (à bas prix) et on lui avait fait prendre un chemin détourné pour récupérer une autre enfant. Pauline n'est jamais arrivée au Centre... Nous sommes pris en otage de décisions auxquelles nous n'avons pas le droit de prendre part.. comme à chaque fois concernant nos enfants qui sont considérés "problématiques". J'ai honte pour notre Pays.. et je pense à ma petite Pauline qui a perdu la vie ce 26 septembre 2014 à l'âge de 15 ans. Mes pensées vont aux parents et frères et soeurs de ces petits Anges qui sont dans un Monde qui n'est pas fait pour eux. Merci aux acteurs du film et aux personnes qui ont pris l'initiative de cette soirée. Une maman inconsolable.......

Mercredi 30 Mars 21h00
Série et fiction Durée : 1h20min Tous publics / 16:9 / mono

Nous suivre

Publicité