France2.fr

Caïn : Présentation de la saison 4

Caïn : Présentation de la saison 4

Dans cette quatrième saison, Caïn aura beau jouer de ses deux roues et les faire grincer pour écraser ses adversaires, faire le fanfaron avec son ironie mordante et son humour noir, prétendre être encore cet électron libre qui puise sa vitalité dans les méandres de l’âme humaine et en tirer une forme de jubilation qui alimente ses intuitions, notre héros va devoir enfin lâcher prise et grandir un peu.

Car cette fois, Caïn se retrouve piégé non seulement par des criminels toujours aussi retors et pervers mais aussi au jeu des sentiments, ce qui n’a jamais été son point fort. Voilà déjà un certain temps qu’il joue au chat et à la souris avec Lucie. Jeux de mots, jeux de regards, effleurements... Tout est bon pour alimenter leurs fantasmes. Mais voilà: quand on joue les équilibristes sur un fil, il y a toujours le risque de la chute. Caïn est un funambule des émotions et particulièrement des siennes. Mais Lucie, elle, est plus cash !

Alors il suffit que la vie de sa partenaire soit menacée pour que les masques tombent et que Caïn se surprenne lui-même à exprimer son amour pour sa partenaire… et réciproquement. Mais avec ces deux-là, l’idylle peut vite se transformer en guerre des roses, guerre des tranchées et surtout guerre des egos. Car ni l’un ni l’autre n’a vraiment envie de renoncer à sa liberté… Prendre des risques pour arrêter des assassins, Caïn le fait toujours avec le même brio dans ces fameux duels, ces face-à-face dont il a le secret, s’immisçant dans l’intimité de ses adversaires. Mais prendre des risques avec son intimité, c’est pas vraiment son truc !

Mettre le doigt dans l’engrenage des sentiments, Caïn va y être pourtant poussé en devenant la cible d’un prédateur qui adore prendre en photos le malheur des autres et qui, passionné par les grandes histoires d’amour comme celle de Tristan et Iseut, veut le bonheur de Caïn pour mieux le détruire en s’en prenant à l’objet de son affection.

Ce personnage malfaisant, véritable esthète de la tragédie, tel un fantôme du passé, hante l’existence de Sonia. Journaliste de faits divers, cette dernière s’oppose à Caïn sur le terrain, tente d’élucider des crimes avant lui et va petit à petit être touchée par son esprit corrosif. À l’affût de la moindre faille dans la relation qui lie Caïn à son adjointe Lucie, elle laissera croire qu’elle n’attend rien de lui, ni engagement ni responsabilité… Et, quand il s’agit de lui-même, Caïn sait se leurrer et manquer d’intuition avec une grande habileté.

Chahuté par les femmes, éprouvé par les criminels, kidnappé, menacé, Caïn va avoir du mal à rester maître de lui. Perte, renoncement, trahison sont autant de sentiments que va devoir traverser notre héros.

Chemin de croix pour Caïn, chemin de vie pour Lucie... Habituée à ne pas révéler ses sentiments et à garder jalousement secrète sa vie intime, cette dernière sera victime d’un tireur inconnu et devra lutter du plus profond de son coma pour comprendre enfin pourquoi elle n’est attirée que par des hommes toxiques pour elle.

Servie par une réalisation et une écriture tendues et des partis pris visuels, cette saison nous invitera à explorer des univers nouveaux, comme l’opéra de Marseille ou les coulisses d’un bateau de croisière, et nous permettra de croiser le fer avec des suspects qui, bien que complexes et manipulateurs, ont aussi une part d’humanité, des choix moraux à faire et des cas de conscience à résoudre… comme Caïn.

Auteurs : Pauline Rocafull, Éric Verat, Laurent Vachaud, Akima Seghir (1, 2, 7), Bertrand Arthuys, Claude Scasso (10), Pauline Rocafull (3, 4, 5, 6), Dominique Golfier, Jean-Marie  Chavent, Sébastien Paris (8, 9, 10) Réalisateurs : Christophe Douchand (1, 2, 7), Bertrand Arthuys (3, 4, 5, 6), Thierry Petit (8, 9, 10)

Production  : DEMD Productions – Sébastien Pavard

Production exécutive : Solune Production

Producteur artistique et associé : Patrick Benedek / Filmagine

Compositeur  : Arno Alyvan

Avec la participation de France Télévisions

Direction de l’unité fiction France 2 : Thierry Sorel

Conseillères de programmes fiction France 2 : France Camus, Sophie Exbrayat

Avec Bruno Debrandt (Caïn), Julie Delarme (Lucie), Frédéric Pellegeay (Moretti), Smadi Wolfman (Dr Stunia), Mourad Boudaoud (Borel)

Guests : Bruno Wolkowitch (1), Gérard Desarthe (1), Thierry Godard (2), Guillaume Cramoisan (3), Sophie-Charlotte Husson (4), Florence Pernel (7), Gwendoline Hamon (9), Hélène Seuzaret (10), Stéphan Wojtowicz (10)

Publicité