France2.fr

« Etats, entreprises, particuliers : tout le monde espionne tout le monde ? »

Emission du

« Etats, entreprises, particuliers : tout le monde espionne tout le monde ? »

Pour en parler :

Jacques Attali
Président de Planète finances, ecrivain et économiste

Ancien conseiller spécial de François Mitterrand, Ancien président de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), aujourd’hui président de PlaNet Finance, une association qui finance, conseille et forme près de 10.000 institutions de micro-finance. Il a été  reconnu en 2008 par le magazine Foreign Policy comme l’un des 100 intellectuels les plus importants du monde. Il a remis en septembre dernier au président de la République un rapport de 45 propositions  sur l’économie positive, prônant un capitalisme patient, puisque selon lui « l’absence de prise en compte du long terme est la cause principale de la crise actuelle ». Rapport qu’il a récemment publié aux éditions Fayard sous le titre « pour une économie positive ».  Il est également l’auteur de plus de cinquante essais, romans et biographie, dont le dernier à paraître la semaine prochaine s’intitule « L’histoire de la modernité » (chez Robert Laffont).

Flore Vasseur
Romancière 

Elle est écrivain et journaliste, notamment pour « Le Monde ». Installée à 25 ans à New York, où elle créé un cabinet d’études marketing, elle assiste sur place à l’essor puis l’éclatement de la bulle Internet, au 11 septembre et aux prémisses des dernières crises économiques mondiales. Après « Une fille dans la ville » (Editions des Equateurs, 2006), elle a publié « Comment j’ai liquidé le siècle » (Editions des Equateurs, 2010), dans lequel elle critique vertement ce qu’elle qualifie « d’oligarchie financière ». Dans son dernier ouvrage, paru cette rentrée, « En bande organisée » (Editions des Equateurs), elle fait suivre à son lecteur les trajectoires déplorables de sept étudiants d’HEC confrontés au grand monde et à leurs destinées a priori toutes tracées. Parmi ces personnages, Antoine combine une activité professionnelle au service de l’Etat et des multinationales et un soutien discret quoiqu’actif aux Anonymous. Elle a également préfacé en 2011 le livre « Underground »  de Julian Assange et Suelette Dreyfus, et en janvier dernier « Le Monde en 2030 vu par la CIA » - rapport du National Intelligence Council, centre d’analyses stratégiques de la CIA. Elle  est  enfin l’une des signataires, en février dernier, de « L’appel des 32 » exigeant davantage de transparence et de sécurité dans l’exploitation des données personnes sur Internet.

Daniel Schneidermann
Editorialiste et fondateur d’« arrêt sur image.net »

Il est Journaliste, fondateur du site "arrêt sur images". Ancien grand reporter au Monde, chroniqueur au journal Libération, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Du journalisme après Bourdieu 1999,  Les Folies d'Internet, en  2000,  Le cauchemar médiatique en 2003, ou « Terra Incognita.net » en 2013 dans lequel il demande entre autres si Twitter va  tuer le débat politique ou si  les "like" de Facebook sont une marchandise. Son dernier livre « Quand le sang nous appelle » raconte l’épopée d'une famille libanaise, celle de Chloé Delaume votre co-auteur et de son oncle George Ibrahim Abdallah, l’activiste condamné à perpétuité pour complicité dans les assassinats, en 1982 à Paris de deux diplomates et dont le nom reste lié aux attentats de 1986 à Paris. Il entame ce week-end sa 30eme année de détention.

Gilles Babinet,
Responsable des enjeux du numérique pour la France  auprès de la commission européenne, Entrepreneur

Il est porte-parole de la « Quadrature du Net », une association qui défend les droits et libertés des citoyens sur Internet. Il intervient notamment dans les débats concernant la liberté d'expression, le droit d'auteur, la régulation du secteur des télécommunications ou encore le respect de la vie privée. Il revient d’ailleurs du Brésil où il participait à la rédaction d’une Constitution de l’internet, en réponse aux révélations sur l’espionnage des citoyens brésiliens par la NSA. Il a également publié avec Julian Assange,  « Menaces sur nos libertés. Comment Internet nous espionne, comment résister » (Robert Laffont, mars 2013). Ce livre de dialogue explique les dangers à exposer nos vies sur Internet et nos téléphones portables. Selon lui, l’espionnage qui sévit sur Internet est beaucoup plus fin et efficace que celui de la STASI au temps de Allemagne de l'Est.

Jéremie Zimmermann
Fondateur de la Quadrature du net

Ellen Wasylina
Géopolitologue américaine

Elle est américaine, installée en France depuis 25 ans. Diplômée en Sciences politique et professeur associée de communication internationale au CELSA à Paris.
Elle est également présidente du « Conseil des experts »  une entreprise de conseils en stratégie, qu’elle a créée au début de l’année.
Et pour ceux qui avaient suivi de près la campagne présidentielle américaine, ils se souviendront qu’elle était l’ancienne représentante (et toujours membre), du parti républicain en France.

Pierre Conesa
Ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, Historien

Ancien Haut fonctionnaire du ministère de la Défense, il a dirigé pendant 8 ans une société d'intelligence économique (renseignement privé). Il est l’auteur  « Des Mécaniques du chaos : bushisme, prolifération et terrorisme  en 2007, de "La fabrication de l’ennemi ou comment tuer avec sa conscience pour soi » paru  en 2011, dans lequel il analyse les processus mis en œuvre par les Etats pour désigner un adversaire, adversaire contre lequel le seul recours envisageable est de lui déclarer la guerre. Et il signe dans le dernier numéro de la Revue Médium consacrée aux « Secrets à l’ère numérique » un article intitulé « le secret d’Etat dans les Rogues démocraties » dans lequel il explique que « la disparition de l’URSS a entraîné dans les services un doute existentiel lié à la disparition de l’ennemi principal, doute vite levé par l’orientation des moyens d’espionnage vers la guerre économique en violation du secret des affaires  ».

Louis Caprioli
Ancien dirigeant de la DST

Entre 1998 et 2004, il a occupé le poste de sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à la Direction de la surveillance du territoire (DST, devenue DCRI, Direction centrale du renseignement intérieur). Il est actuellement conseiller spécial au sein du Groupe Geos, une société de sécurité privée, implantée dans le monde entier et leader européen de la gestion et de la prévention des risques. A ce titre, il a accordé lundi dernier une interview au journal « 20 Minutes », dans laquelle il indique ne pas être surpris par les écoutes américaines, en précisant que « les gens ont l’air de découvrir la façon dont tourne le monde » et qu’il est « dans la nature des choses d’espionner, même ses amis. »

Laurent Alexandre
Président de DNA vision, chirurgien urologue

Laurent Alexandre, est chirurgien urologue. Il a fondé avec Claude Malhuret Doctissimo, un site Web d’information sur la santé et le bien-être. Aujourd’hui, il dirige DNAVision, une société qui propose le décodage personnalisé du génome afin de mieux tracer les maladies potentielles des patients. Selon lui, ce processus devrait connaître une accélération foudroyante susceptible de remettre en cause tous les fondements de l’humanisme. En 2011, il a publié avec David Angevin « Google Démocratie » (Editions Naïve), un polar technologique dans lequel il imagine une Europe ruinée dans laquelle Google serait tellement puissant qu’il prendrait en charge la santé de l’ensemble des citoyens et achèverait l’invention de l’intelligence artificielle. Cette année, il a publié avec David Angevin « Adrian, Humain 2.0 » (Editions Naïve, mai 2013), l’histoire d’un étudiant de la jeunesse dorée californienne augmenté par la génétique qui veut supprimer les humains biologiques, devenus inutiles à l’ère de la révolution technologique.

Mats Carduner
Ancien directeur général de Google Europe du Sud, Co-fondateur de "Fifty five"

Mats Carduner, a été durant 5 ans (entre 2004 et 2009) le directeur général de Google France et Europe du Sud. Depuis, avec 5 anciens collaborateurs de Google, il a fondé l’entreprise Fifty-Five (55), une start-up spécialisée dans la collecte, le traitement et l'exploitation des données Web des utilisateurs, une véritable « mine d’or » selon sa propre expression...

Katell Auguié
Archiviste

Publicité