France2.fr

Trucs et astuces

Trucs et astuces

BIEN JOUER À MOTUS

Ayez le réflexe d’imprimer maintenant ce qui va suivre ou bien sauvegardez ce texte qui est un des "sésames" pour réussir nos sélections.

Dites-vous bien que cette technique (dont le principe fonctionne aussi bien quelque soit le nombre de lettres) est celle apprise par la grande majorité des candidats qui participent à ce jeu… Alors, si d’autres ont réussi, pourquoi pas vous ?

MOTUS se joue à deux, alors essayez de préparer en équipe et d’un commun accord trois ou quatre mots simples par lettre de l’alphabet afin d’ouvrir le jeu en plaçant d’une part toutes les voyelles dans les deux premières propositions sans oublier bien évidemment de relier ces voyelles par des consonnes qu’il faudra différencier (voir exemple plus loin), si vous voulez en faire apparaître un maximum dans la grille.

Exemples à 9 lettres, le principe d’ouverture est valable pour un jeu de 8, 9 ou bien 10 lettres

• Si votre première proposition est ABAISSEES, ne proposez pas ensuite ABAISSANT ; quand bien même les quatre premières lettres du mot seraient valables, ECARTEZ-VOUS TRES VITE de ces lettres existantes et changez votre fusil d’épaule sur les trois prochaines propositions en donnant par exemple :

ARTICULER,
APPAUVRIR,
AUTOROUTE.

Dans ce jeu, il y a UN PIEGE ; celui de "décliner" vos propositions avec, par exemple, un même départ de mot à chaque ligne.

C’est ainsi le meilleur moyen d’éliminer totalement vos chances "d’ouverture", et,  95 % des "mauvais" candidats se font avoir de cette façon !

• D’autre part, plus vos propositions se ressembleront, et plus vous allez proposer quasiment les mêmes lettres : DANGER !

Exemple d’attaque du jeu avec le C :
CHANTEUSE  voyelles proposées : a, e, u, e / consonnes : h, t, s, n
COMBATIFS  voyelles proposées : le i et le o manquants / consonnes : m, b, f
CELTIQUES  suite des consonnes : l, q

En plus des voyelles, 9 consonnes proposées ici en 3 coups, vous pouvez mieux faire !

S’il vous plaît, faites ensuite vraiment l’effort d’annuler de vos mots proposés les voyelles qui n’apparaissent pas.

Vous allez gagner beaucoup de temps puisque celles-ci vous indiquent l’orientation du mot à trouver.

Et quand bien même d’autres lettres proposées commenceraient à apparaître, c’est à ce moment là que se découvrent les joueurs ayant des facilités.

NE TOMBEZ PAS DANS LE PIEGE, continuez d’ouvrir sur trois ou quatre propositions.

Donnez par exemple un participe présent, un infinitif, des terminaisons en eur, oir, ion, etc.
Par exemple DIRECTEUR, DOUBLAGES, DEVERSOIR, DAMNATION, DELOGEANT.

Moins vos propositions vont se ressembler, et plus aurez la chance, non seulement de faire apparaître de nouvelles lettres, mais, peut-être également, des blocs entiers du mot à trouver.

Jouer à MOTUS est un paradoxe : plus vous vous écartez de la solution (en "ouvrant" d’une manière intelligente) et plus vous aurez la possibilité de retomber sur vos pieds.

Alors, faites dès le départ de la grille l’effort de vous concentrer sur des lettres qui ne sont pas encore apparues plutôt que sur la solution à trouver.

Gardez bien ce conseil en tête ; rester dans le "moule" des lettres bien placées au démarrage est extrêmement réducteur…

Continuons : à partir de la 3e ou de la 4e proposition, pensez à replacer les lettres en jaune en jetant un coup d’œil sur la totalité de la grille et non pas uniquement sur la ligne avec laquelle vous êtes en train de jouer.

Quoiqu’il arrive, sécurité totale pour vous :

les lettres bien placées de couleur orange réapparaissent ligne après ligne. En aucun cas vous ne les perdrez, alors profitez-en dès le départ du jeu pour en proposer de nouvelles sur trois ou quatre propositions.

Faites-vous violence, c’est au commencement de la grille que les deux candidats - et pas un seul sur les deux comme c’est si souvent le cas - peuvent prendre la liberté d’ouvrir au maximum. Il sera trop tard lors de la dernière proposition !

Pour bien jouer en finale :

Dîtes-vous bien que vous n’aurez jamais le temps nécessaire d’aller au bout de vos 10 mots si vous déclinez vos propositions.

Exemple à ne JAMAIS FAIRE :

DECO CHAGE, DECO CHANT, DECO UVRIR, etc.

Cette série d’exemples est également valable pour la première partie, et, surtout, quelque soit le nombre de lettres avec lequel vous allez jouer. A vous d’adapter vos mots d’attaque en conséquence.

Procédez de la même façon que dans la première partie. Au début de la finale, et pas dans la dernière minute, les candidats "éclairés" font abstraction de la deuxième lettre proposée pendant les deux ou trois premières propositions.

Cela permet de garder de bons réflexes de départ afin de ne pas se laisser aveugler, c’est-à-dire formater tout de suite les propositions sur cette deuxième lettre, chose qui pourrait TRES VITE limiter vos chances d’ouverture du jeu…

Exemple flagrant : vous penserez à ces conseils lorsque vous voyez à la télé le nombre de candidats qui paniquent parce que la deuxième lettre proposée est un "Y", un "Q" ou bien un "Z" !

Oubliez-la simplement et OUVREZ comme si c’était la première partie du jeu en proposant vos mots d’attaque, sans oublier les voyelles ainsi que les consonnes les plus usitées (m, n, r, s, t, l,…).

A vous de parfaire la méthode, bon entraînement, et rendez-vous dans nos nouvelles sélections !

L’équipe de sélection

Publicité

Crédits