France2.fr

Le secret des macarons de Nancy

Emission du
loic-ballet.png
Marchés

Le secret des macarons de Nancy

Présenté par Loïc Ballet

L’étape du Triporteur… 

L’origine de la Maison des Sœurs Macarons date de 1793. Depuis cette date, la confiserie n’a cessé de mettre en valeur des produits du patrimoine lorrain. La Bergamote de Nancy, label IGP, la Mirabelle de Lorraine et bien sûr le Macaron de Nancy.

La Maison est la seule détentrice du fameux secret de la recette des Sœurs Macarons, recette toujours inégalée depuis plus de 200 ans maintenant. Elle fabrique ce gâteau rond finement craquelé avec des ingrédients exclusivement naturels (amandes de Provence, sucre et blancs d’œufs) , mais vous pouvez également découvrir bon nombre de confiseries de Nancy et de la Lorraine comme la Bergamote de Nancy , label IGP, la Perle de Lorraine (pâte de fruits mirabelle avec un cœur d’eau de vie), la Florentine (praliné amande noisette enrobé d’un fin glaçage) , mais aussi les pâtes de fruits , guimauves et chocolats.

Diplômée d’état EPV depuis 2012 ,« entreprise du patrimoine vivant » pour la détention d’un savoir-faire rare de fabrication dans le respect des valeurs de l’artisanat. La vente de produits se fait exclusivement à la Maison des Sœurs Macarons, 21 rue Gambetta à Nancy et sur le site internet.

 

** Pour plus d'informations **

Maison Des sœurs Macarons
21 Rue Gambetta
54000 NANCY
Tél : 03 83 32 24 25

Site | Mail

 

Horaires d’ouverture

  • Lundi : 14H à 19H
  • Mardi au Vendredi : 9H30 à 12H30 / 14Hà 19H
  • Samedi :  9H à 19H

 

L’histoire du Macaron des Sœurs Macaron…

 

Le macaron vient du Vénitien « Macarone » qui veut dire pâte fine. Petit gâteau rond, finement craquelé et moelleux fait d’un délicat mélange de blanc d’œufs, de sucre et d’amandes de Provence. Le macaron de Nancy, doit sa renommée  à deux sœurs converses, de la communauté des Dames du Saint Sacrement de Nancy.

A l’époque de la renaissance. Catherine de Médicis épouse le Roi Henri II et devient Reine de France. Elle est accompagnée à la cour par ses cuisiniers italiens. On les disait très novateurs. Ils confectionnaient des petits gâteaux ronds, à base d’amandes pilées, de sucre et de blanc d’œufs, qu’ils appelaient en vénitien « macarone ». La cour de Lorraine n’échappa pas à la fureur gourmande du « macarone » car les cuisiniers italiens s’installèrent à Nancy lorsque le Duc Charles III épousa Claude De France, fille de Catherine de Médicis.

C’est la petite fille de Catherine de Médicis, Catherine de Lorraine qui ayant pris le voile et qui était l’abbesse du couvent de Remiremont, tenta de rétablir les règles strictes de la vie religieuse selon la règle de St Benoit. En 1624, elle fondera le monastère des Dames de la charité à Nancy où, elle fera preuve d’une rigueur inflexible, s’infligeant des travaux pénibles et mortifications, sa santé n’y résiste pas, elle tombe gravement malade.

Pendant sa longue maladie où ses maux d’estomac la condamnaient à mourir d’inanition, les sœurs converses l’ont alimentée grâce à un  petit gâteau rond à base d’amande, de sucre et de blanc d’œufs inspiré de la recette des cuisiniers italiens. Cette recette sera gardée secrète et transmise au fil des siècles entre les sœurs converses du couvent des Dames du Saint Sacrement. Le 5 avril 1792, le décret qui supprimait les congrégations religieuses mit deux sœurs de la communauté des Dames du Saint Sacrement, Elisabeth Morlot et Marguerite-Suzanne Gaillot, sur le pavé.

Le médecin de la communauté, le Docteur GORMAND qui résidait au 10 rue de la Hache les hébergea chez lui. En remerciement, les deux sœurs reprirent la fabrication des macarons qu’elles mirent en vente et la renommée de la pâtisserie s’étendit dans Nancy. On les surnomma «  les Sœurs Macarons ». Le commerce Des Sœurs Macarons et le secret de fabrication sont transmis à une nièce d’Elisabeth MORLOT en 1830, puis de génération en génération sur 3 familles différentes et aujourd’hui c’est Nicolas GENOT qui est détenteur du secret. En 1952, le magasin s’installa au 21 rue Gambetta et la ville de Nancy honora  les Sœurs Macarons en donnant leur nom à la partie de la rue de la Hache où pris naissance la fabrication et la commercialisation du Macaron de Nancy.

 

Pour une dégustation optimum, il est  important de respecter les quelques conseils suivants :

Conservation :

  • Dans le bas du réfrigérateur 10 à 15 jours
  • Les sortir environ 2 ou 3 heures avant dégustation

 

Si le macaron est dur (temps sec) :

  • Mettre la plaque de macaron (coté papier) quelques minutes à la vapeur au-dessus d’une casserole d’eau bouillante (feu éteint)
  • Ou au-dessus de votre tasse de café ou de thé quelques minutes afin qu’il retrouve tout son moelleux naturel (voir vidéo sur notre site Internet)

Publicité