France2.fr

Le plastique tue les océans

Emission du
Natacha Harry
Miss Terre

Le plastique tue les océans

Présenté par Natacha Harry

Le 11 novembre dernier, une baleine de 14 mètres a été retrouvée morte sur une plage des Pays-Bas. Son estomac était rempli de plastique…

Le plastique c'est fantastique ! Certainement mais à quel prix ? Aujourd'hui la pollution marine est telle que nos océans sont envahis d'une véritable soupe de microplastiques qui se concentrent au gré des courants marins. Bien qu'invisible en surface, cette pollution marine se matérialise également par la mort de centaines de milliers d'oiseaux, de tortues et de cétacés comme en témoigne ce nouvel échouage d'une impressionnante baleine, dont l'estomac était rempli de plastique !

Afin de mieux comprendre l'origine de sa mort, le cétacé a subi une autopsie qui a mis à jour 59 morceaux de plastique pour un poids total de 20 kg de matières plastiques ! Et ce ne sont pas des sacs plastiques qui constituent la majeure partie de cette effroyable découverte mais des morceaux constitutifs des serres agricoles utilisées aux Pays-Bas pour cultiver notamment des tomates.

Ainsi, selon des observations effectuées depuis plus de 15 ans, sous l'effet des courants marins, les déchets provenant des littoraux et des navires, flottent pendant des années avant de se concentrer dans deux larges zones connues sous les noms de « Plaque de déchets du Pacifique est » et « Plaque de déchets du Pacifique ouest ».
Ces deux plaques forment la  « Grande plaque de déchets du Pacifique », un monstre dont la taille aurait déjà triplé depuis les années 90 et qui s'étendrait maintenant sur 3,43 millions de km², soit près d'un tiers de la superficie de l'Europe ou encore cinq fois la superficie de la France !

Télématin fait un état des lieux de cette pollution « invisible » en compagnie d’un responsable de l’IFREMER.

Livre :

« Une mer propre, mission impossible ? »
de François Galgani, Isabelle Poitou et Laurent Colasse
Editions QUAE

Publicité